Fondée le 11 avril 1834, notre société reçut le nom d’Harmonie Municipale des Sapeurs-Pompiers. Son premier chef fut M. Louis PRINTEMPS.

Trois ans plus tard, en 1837, la société remportait, à Armentières, ses premiers succés. Ensuite, sous la direction des chefs qui se succédèrent :
MM. SIMONI, BENARD, BOURELLE, BRISY, elle put continuer une ascension rapide.

En 1846, au concours de DOUAI, ses 77 musiciens remportaient tous les premiers prix.

Le 20 juin 1853, au concours de FONTAINEBLEAU, elle triomphe de la musique de Saxe, dirigée par M. MOOHR, chef des Guides de l’Empereur.

Un arrêté du Ministre de l’Intérieur, en date du 9 février 1877, décide alors que la musique ne compterait plus dans l’effectif du Bataillon des Sapeurs Pompiers et que son chef aurait désormais le grade de Lieutenant.

M. BRISY souffrant en 1912, la direction fut confiée à M. Paul LAIGRE.

Puis ce fut la guerre de 1914.

Enfin sonna l’heure de la délivrance. Le jour même de l’entrée des alliés à LILLE, à quinze heures, dans la cour d’honneur de la Préfecture, l’Harmonie Municipale, dirigée par Paul LAIGRE, exécutait « La Marseillaise » devant une foule en délire. Le lendemain, l’Harmonie se faisait encore entendre à l’occasion de la réception du Général BIRWOOD qui avait délivré LILLE à la tête des troupes britanniques.

Le samedi 19 octobre, à 9 heures du matin, M. Georges CLEMENCEAU exprimait à M. le Préfet du Nord sa satisfaction après l’audition de notre musique : La première, disait-il, qu’il ait entendue en pays reconquis.

Par arrêté du Maire de Lille, en date du 29 décembre 1923, elle voit confirmer son titre de « Musique Municipale » de façon officielle à compter du 1er janvier 1924.

Monsieur Paul LAIGRE, arrivé à l’âge de la retraite en 1935, la direction est confiée pendant quelques mois à M. Charles PORTEBOIS, Sous-Chef jusqu’à l’arrivée de M. Ferdinand CAPELLEnommé chef en 1936.

Hélàs ! l’élan de cette belle formation se verra de nouveau brisé par la guerre de 1939.

En raison de l’occupation allemande, les réunions de l’Harmonie sont interrompues pendant plusieurs mois ; quelques rares auditions seront données jusqu’en 1942, époque à laquelle elle perd son chef, musicien de grand talent.

Monsieur CAPELLE avait su créer une âme nouvelle au sein de l’Harmonie, tant par ses qualités artistiques que par son autorité toute paternelle. Il a laissé un inoubliable souvenir.

Pendant quelques mois, la direction est confiée à M. Marcel DESOUTER qui avait été nommé Sous-Directeur quelques temps auparavant. Sa tâche fut ingrate car il fallait maintenir la cohésion et l’unité de la Société, gravement atteintes par l’absence de nombreux musiciens mobilisés, prisonniers ou déportés. Son dévouement et son activité ont été remarquables.

Libéré de captivité le 30 mars 1943, M. Edmond PELLEMEULLE devenait le nouveau directeur de notre importante phalange à partir du 15 avril 1943.

Au début de l’année 1948, M. Léon GRANGEON, Secrétaire Général de la Mairie, est élu à l’unanimité Président actif de l’Harmonie Municipale.

 

Par ailleurs et pour le première fois, la batterie choisit une marraine, Mme Renée GRANGEON, épouse du Président, est l’heureuse élue.

Au mois de juillet de la même année, la Société participe au concours international de musique à Epinal. L’exécution qu’elle donne lui permet de se classer en Division d’Honneur ; bien mieux, c’est l‘Harmonie Municipale de Lille qui triomphe de toutes les sociétés présentes. Sa place est désormais assurée sur le plan national.

En 1952, sur proposition de la Confédération Internationale des Sociétés Populaires de Musique, M. PELLEMEULLE accepte la grande responsabilité de présenter l’Harmonie Municipale au Grand Concours International de Vichy.

Edmond-PELLEMEULLE

Onze sociétés sélectionnées parmi les meilleures de France, de Belgique, d’Italie, du Luxembourg, de Hollande, d’Allemagne, sont présentes au tournoi.

Après plusieurs mois d’un travail acharné pendant lesquels les répétitions de détail et d’ensemble se succèdent quotidiennement, les musiciens donnent dans le Grand Casino de Vichy, une exécution exceptionnelle devant un public enthousiaste.

L’Harmonie lilloise remporte le Premier Grand Prix et le Trophée International de Vichy.

 

Banquet-ann-es-50

Banquet en 1950

Les couleurs de la capitale des Flandres sont élevées pour marquer le triomphe de notre pays et aussi de notre cité.

Concert-Ste-C-cile-1958

Concert Ste Cécile 1958
Photos Harmonie Municipale de Lille

En développant l’art de la Musique , l’Harmonie Municipale atteint le but fixé par M. Augustin LAURENT, l’Administration et le Conseil Municipal de la Ville de Lille.

Public-Ste-C-cile-1958

Public au concert

 

Concert-Ste-C-cile-1957new

Concert Sainte Cécile 1957

 

(Photos confiées par  Jean KOKELAERE dont le père figure sur la photo et merci à Gérard de nous les avoir fait parvenir 

Effectif-en-1959newphto

(Merci à Gérard Leroy pour nous avoir envoyé cette belle photo souvenir)

 

En septembre 1963, M. Edmond PELLEMEULLE faisait valoir ses droits à la retraite, pendant quelques mois la direction fut assurée par M. Marcel DESOUTER, sous-directeur.

 

En janvier 1964, Maître Robert LANNOY, directeur du Conservatoire National de Région, est nommé directeur de l’Harmonie.

En septembre 1964, M. Léon GRANGEON, président, victime d’un accident de la route, décède des suites de ses blessures. Par décision de M. Augustin LAURENT, Maire de Lille,M. Félicien HAUTECOEUR, Secrétaire Général de la Mairie, fut nommé en 1965, président de l’Harmonie Municipale.

 

Maître Robert LANNOY, trop occupé par ses responsabilités professionnelles, cède le 1er avril 1967 la direction à M. César STRUYF.

En mars 1977, M. Félicien HAUTECOEUR présenta sa démission pour raison de santé. Enjanvier 1978M. Pierre MAUROY, Maire de Lillechargea M. Pierre DEROEUX, Secrétaire Général du Bureau d’Aide Sociale , de cette mission.

A son tour M. César STRUYF pris sa retraite et après un intérim de quelques mois, M. Henri BAILLEUL, sous-directeur, fut promu le 20 novembre 1979, Directeur de l’Harmonie Municipale.

L’Harmonie Municipale est composée de musiciens amateurs.

En 1992, M. Pierre DEROEUX, demanda d’être déchargé de ses fonctions. En janvier 1993, M. Pierre MAUROY, Sénateur-Maire, Président de la Communauté Urbaine , Ancien Premier Ministre, appela M. Pierre BERTRAND, Adjoint au Maire, pour lui succéder.

A ce jour, Henri Bailleul dirige d’une main de maître l’Harmonie Municipale de Lille, porté par une passion commune, la musique et faire vibrer un public toujours plus grand et des plus fidèle.

HENRI-BAILLEUL